+32 487 15 32 04 info@enrouteweb.org

Pair aidance

La  pair-aidance : Avoir connu la fragilité pour ensemble reconstruire la vie

Pour toute information sur la formation « Pair aidance » à l’UMons, cliquez sur l’image ci-dessous…

La pair-aidance c’est quoi ?

La pair-aidance, c’est le partage d’expériences entre pairs, c’est-à-dire des personnes qui ont un vécu semblable de la grande souffrance.

Cette souffrance est souvent liée à des problèmes de santé mentale, d’addiction ou de précarité.

 La pair-aidance s’appuie sur la conviction que chacun peut s’en sortir, à son propre rythme, et que se rétablir est possible pour tous.

 

Un pair-aidant c’est qui ?

Le pair-aidant a fait l’expérience d’une grande souffrance qui a transformé sa vie, qu’elle soit sociale ou psychique liée à des problèmes de santé mentale, d’addictions ou de précarité.

Il a joué un rôle actif dans la reconquête d’un bien-être et peut être considéré comme (suffisamment) rétabli.

Il a tiré un savoir de son expérience, de sa capacité à mobiliser des ressources et de ses relations avec ses pairs.

Il fait appel à ses compétences personnelles ainsi qu’à celles qu’il a acquises via des formations ou des expériences.

Ses compétences, il est prêt à les partager pour, soutenir, inspirer et accompagner des personnes qui font l’expérience de situations similaires à la sienne.

Il témoigne qu’il est possible de garder espoir et de se rétablir.

 

Que fait le pair-aidant?

Il n’existe pas de description de fonction type. Le rôle de pair-aidant se construit en fonction de sa personnalité et du contexte dans lequel il exerce, en collaboration avec les équipes ou les institutions.

Le pair-aidant peut offrir un soutien moral et un accompagnement à ses pairs mais il ne constitue pas un modèle unique à suivre car chaque parcours de rétablissement est différent.

En se servant de sa propre expertise de vécu, le pair-aidant peut notamment animer des groupes de paroles, des ateliers spécifiques au rétablissement, construire une boîte à outils, travailler à la déstigmatisation …

Le pair-aidant peut aussi créer du lien dans les moments informels, lors des différentes activités.

 

Complémentarité

Le rôle du pair-aidant est complémentaire à celui des professionnels du soin et de l’accompagnement.

Le partenariat offre aux équipes une opportunité supplémentaire de rencontrer les besoins des personnes avec lesquelles elles travaillent et d’aller plus loin dans la communication.

Il y a aussi des spécificités. Là où les professionnels traditionnels doivent conserver une certaine distance pour préserver leur objectivité, le pair-aidant privilégiera la connexion aux émotions pour créer un espace où il partage son expertise.

Dans cette relation réciproque, il n’y a pas de hiérarchie ni de jugement.