Notre philosophie

 

Nous axons notre travail sur la philosophie et le modèle du rétablissement tout en sachant que ce terme recouvre une réalité qui, souvent, n'est pas linéaire. Le rétablissement n'est pas synonyme de guérison et n'a pas la même signification pour tous. Nous y sommes attentifs. Mais nous sommes convaincus de la pertinence de ce terme. Comme Luc Vigneault, pair-aidant québécois, nous croyons sans réserve au potentiel des gens. OUI, on peut se rétablir lorsque l’on vit/a vécu des troubles psychiques! OUI, on peut continuer à vivre de manière satisfaisante voire, très bien! OUI, l’usager/ex-usager a sa place dans la société! Quelle que soit l' "étiquette" de la personne, nous croyons que le rétablissement est accessible à tous. Cette nouvelle façon d'envisager l'accompagnement des personnes en souffrance psychique est source d'espoir. La personne est sur son chemin de rétablissement. Sur ce chemin, il rencontrera peut-être un (ou plusieurs) pair-aidant vivant ou ayant vécu des difficultés similaires. La rencontre peut s'avérer riche pour elles deux.